contemporain

« Sœurs de miséricorde », le roman positif qui parle de ces immigrées que l’on oublie trop souvent

soeurs-de-misericorde

Sœurs de miséricorde de Colombe Schneck
Editions Stock, Collection la Bleue, 2015. 216 pages.

L’histoire: Née en Bolivie dans une famille indigène, Azul a grandi dans un paradis où les fruits, les fleurs, les couleurs, les goûts prospéraient. Immigrée économique, laissant mari et enfants, langue et robes indiennes, rites et prières, elle va découvrir l’Europe et ses riches propriétaires. Comment montrer à ses patronnes ce que leurs yeux ne voient pas du monde ? Comment conserver la bonté reçue dans l’enfance ?

Dans ce roman, Colombe Schneck nous dresse un magnifique portrait de la Bolivie et nous donne envie d’y aller pour découvrir ces paysages, cette ambiance, cette culture. Les gens vivent simplement mPM Soeurs de miséricordeais en harmonie les uns les autres et connaissent chaque parcelle de terre par cœur. Tout est simple, pourtant on découvre une incroyable richesse grâce aux descriptions qui nous transportent dans un pays rempli de couleurs, d’odeurs, de fruits, d’animaux, de croyances et de respect. C’est une véritable ode à la vie si tranquille que l’on a oubliée avec la mondialisation.

Cependant, il ne s’agit pas d’un portrait utopique et naïf car Colombe Schneck décrit également les côtés négatifs de la Bolivie, et j’ai apprécié cette double vision. Mais malgré ces travers, on ne cesse de voyager avec des cartes postales plein la tête.

En dépit de l’ambiance qu’il partage, ce roman est avant tout l’histoire d’une vie, celle d’une bolivienne qui grandit en toute insouciance dans son petit village bolivien et qui va découvrir les injustices de la vie en grandissant. Le caractère humain et la mondialisation vont avoir raison de son insouciance et c’est ensuite son périple en Europe, à Rome d’abord puis à Paris ensuite, que l’on va suivre. On va alors découvrir l’envers du décor, ce que vivent les immigrés venus trouver un avenir meilleur chez nous. Et ça fait réfléchir.

Le personnage d’Azul est extrêmement attachant. Cette femme a tout enduré dans sa vie. Elle a connu la tristesse, l’humiliation, l’arrivée en pays inconnu, la séparation d’avec ses enfants, le travail dur et impitoyable, et pourtant, elle reste positive et respire le courage et le respect d’autrui.

Le livre est peut-être un peu manichéen mais il fait tellement de bien ! Il nous fait réfléchir à notre propre vie, occidentale et dénaturalisée de tout, et incite à changer notre regard sur les immigrés.

Le style est fluide, efficace. Colombe Schneck va droit au but, et n’entoure pas ses mots de plein d’artifices. Ça donne du rythme à l’histoire et c’est très agréable à lire. Passionnée par ce pays, elle n’oublie pas non plus d’insérer de courtes explications historiques de ça de là pour nous en apprendre plus sur ce pays, et j’ai trouvé ça très intelligent.

Sœurs de miséricorde est vraiment un roman à double facette, qui fait à la fois voyager en pleine Amérique Latine, mais aussi en plein cœur de la vie des immigrés. C’est un livre qui traite d’un sujet dur mais avec beaucoup de positif. On en ressort grandi, avec la sensation d’avoir voyagé et appris des choses de cette bolivienne si courageuse. Une lecture que je vous recommande vivement !

Schneck ColombeJournaliste française ainsi que réalisatrice de documentaires, Colombe Schneck (1966) a publié son premier roman en 2006 pour raconter l’histoire de l’assassinat de son grand-père, qu’elle ignorait, dans L’Increvable Monsieur Schneck. Elle a depuis publié huit autres romans, dans lesquels elle raconte toujours une partie de son histoire.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s