romance

« Drena et le duc », parce qu’une romance kitsch ça fait toujours du bien!

drena-et-le-duc

Drena et le duc de Barbara Cartland
Editions J’ai lu, 2016. 156 pages.

L’histoire: En amenant sa petite-fille Drena en France, lady Winterton ne cache pas ses intentions : elle désire unir la jeune héritière au duc de Montlieu. Peu pressée de convoler, Drena est toutefois ravie de découvrir la Bourgogne. A son arrivée, elle rencontre un duc antipathique qui ne veut l’épouser que pour son argent. Pire encore, elle apprend que sa maîtresse et lui projettent de la droguer pour la rendre aussi docile qu’un mouton ! Ecoeurée, Drena fuit le château et se réfugie chez un prêtre qui l’embauche comme simple domestique. Jusqu’au jour où un jeune homme arrive au presbytère et prétend être l’héritier caché de Montlieu, donc le véritable duc.

Suite à une petite panne de lecture, j’avais besoin d’une histoire simple et rapide à lire, pour me remettre dedans. Je n’avais jamais lu de Barbara Cartland et ai pensé que c’était l’occasion. Drena et le duc est donc arrivé à point nommé !

PM Drena et le ducJ’ai apprécié la première moitié de l’histoire. C’est facile mais crédible et ça avance avec beaucoup de rythme. Le personnage de Drena m’a plu à ce moment car c’est une fille qui savait ce qu’elle voulait, intelligente, cultivée, et qui se méfiait des hommes. En plus elle adore les livres !

Malheureusement, dans la seconde partie, j’ai trouvé qu’elle changeait beaucoup trop et n’était plus très cohérente avec ce qu’elle avait montré d’elle jusqu’à présent. De plus, l’histoire devient très manichéenne avec les gentils d’un côté et les méchants de l’autre. C’est assez enfantin et naïf, et le style n’est, pour moi, pas très recherché.

La lecture avait bien commencé mais j’ai refermé le livre assez déçue.

Je vous recommande cependant ce livre si, comme moi, vous êtes en panne de lecture, ou si vous avez tout simplement envie de lire quelque chose de simple.

Cartland BarbaraAmoureuse de la couleur rose, Barbara Cartland (1901-2000) publie son premier roman à l’âge de 22 ans: une histoire d’amour qui marque le début de sa carrière dans le genre. Considérée comme l’auteur contemporain le plus lu au monde, elle laisse à sa mort 723 livres et plus d’un milliard de livres vendus.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s