contemporain

« L’échappée belle », un retour aux sources galvanisant

lechappee-belle

L’échappée belle d’Anna Gavalda
Editions J’ai lu, 2012. 125 pages.

L’histoire: « Le petit bourgueil était bien frais. Nous avons rongé des rillons, mordu dans des tartines de rillettes épaisses comme des édredons, savouré des tomates tièdes, du fromage de chèvre et des poires du verger. […] Nous avons parlé des mêmes choses qu’à dix ans, qu’à quinze ou qu’à vingt ans, c’est-à-dire des livres que nous avions lus, des films que nous avions vus ou des musiques qui nous avaient émus […] Allongés dans l’herbe, assaillis, bécotés par toutes sortes de petites bestioles, nous nous moquions de nous-mêmes en attrapant des finis rires et des coups de soleil. »
Ce livre n’a pas d’autre prétention que de vous inviter à partager ce pique-nique. Entre gens qui s’aiment, et qui aiment la vie.

PM L'échappée belleL’échappée belle est une histoire très agréable à lire. C’est frais, ça transmet le bonheur des petites choses. C’est une lecture idéale pour l’été ou quand on n’a pas le moral. Ca donne envie de tout quitter pour partir quelques jours à la campagne et se couper du monde pour profiter de la vie.

C’est une petite ode aux fratries, aux moments partagés entre frères et sœurs, aux choses que seuls eux peuvent comprendre. On lit le livre le sourire aux lèvres.

Au-delà de cette fraîcheur, L’échappée belle aborde des sujets plus profonds. Les quatre frères et sœurs sont à un tournant de leur vie et les réflexions formulées par Garance, le personnage principal, sont intéressantes à suivre.

Ce livre m’a donné l’impression d’être le chapitre d’un roman, comme s’il y avait quelque chose avant et après. C’est à la fois agréable car on a l’impression de vivre la parenthèse avec les personnages, et en même temps c’est perturbant car on en voudrait plus. Pour la fin, Anna Gavalda a exaucé nos vœux car elle a rajouté trente pages. Cependant, toute l’histoire est racontée par Garance, donc à la première personne, et la suite est racontée par un narrateur omniscient, surement Anna Gavalda elle-même, et est écrite à la troisième personne. Le style change également beaucoup, ce qui donne l’impression de suivre deux auteurs différents. Bien qu’elle prolonge le plaisir avec ces trente pages, celles-ci n’étaient peut-être pas utiles car leur construction dérange, et on aurait finalement pu rester sur la fin initiale.

Là où est le paradoxe de ce roman, c’est que malgré la brièveté de l’histoire, on arrive à s’attacher aux personnages, notamment à celui de Garance, mais pas que, à ses frères et sœurs également. C’est compliqué de faire ça avec une histoire si courte et Anna Gavalda le réussit très bien !

Malgré ça, on reste sur la sensation que chacun des frères et sœurs a des choses à dévoiler de sa vie, et qu’une histoire plus longue l’aurait permis. Je pense que les gens qui aiment les romans plus développés peuvent en être gênés.

Enfin, Anna Gavalda a un style simple mais efficace. C’est épuré mais avec un certain nombre d’énumérations qui, à l’inverse d’alourdir le récit, viennent le rythmer.

L’échappée belle est un petit livre sans prétentions qui fait du bien au moral. Peut-être un peu trop court, peut-être pas, il transmet du bonheur et des réflexions sur la vie dans lesquelles on se retrouve. Anna Gavalda sait aller à l’essentiel pour ne transmettre que l’important aux lecteurs, et on referme le livre avec le sourire.

Gavalda AnnaAuteure française très populaire, Anna Gavalda (1970) a rencontré son public dès sa première publication en 1999: le recueil de nouvelles Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part. Depuis, chacun de ses livres est un succès.
Publicités

2 réflexions au sujet de « « L’échappée belle », un retour aux sources galvanisant »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s